• Twitter Classic
  • Google Classic

Design by Eglise Evangélique de Thann. All rights reserved.

Pourquoi L'Eglise ?

Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l’Église ceux qui étaient sauvés.

Actes 2/47

 

Après avoir reçu, d’une façon ou d’une autre, un minimum d’informations sur l’Évangile, il arrive un moment où l’on est seul face à un choix : vais-je accepter Jésus comme mon Sauveur et mon Seigneur ? Si la réponse est affirmative, notre nouvelle relation à Christ nous propulse dans une vie de foi qui comporte aussi une dimension collective : aucun chrétien logique ne peut se désintéresser ou se désolidariser volontairement et définitivement des croyants du passé, du présent et du futur.

 

En nous additionnant les uns aux autres, Jésus nous intègre en tant que membre à l’Église, non pas un lieu ou un bâtiment, mais à la communauté des chrétiens, nommée aussi peuple de Dieu, corps de Christ, troupeau, famille, maison spirituelle, dont Jésus est le bâtisseur et la tête. Dès le début de son ministère, Jésus constitue autour de lui une communauté qui l’écoute et le suit.

Ce n’est qu’après sa mort et sa résurrection, lorsque Jésus n’est plus visible physiquement, que les disciples réalisent combien ils sont unis, à la fois pour se soutenir les uns les autres et pour annoncer à d’autres la vie nouvelle en Jésus-Christ. Cette révolution nous est présentée à la suite du récit de la Pentecôte qui symbolise la naissance de l’Église.

 

Pourquoi l’Église ?

Les premiers chrétiens ne se sont pas posés cette question, tellement la nécessité de former une communauté leur a semblé évidente, non seulement pour survivre, mais pour vivre, unis dans l’adoration, le ressourcement, la solidarité, le service et l’annonce de l’Évangile, car l’Église est missionnaire…

L’un de ces aspects de la vie de l’Église ne va pas sans l’autre. Au fur et à mesure des siècles, l’Évangile a été semé, annoncé dans le monde et a porté des fruits, souvent même au travers de nombreuses souffrances et tribulations.

L’Église que Jésus bâtit est Universelle. C’est un corps spirituel qui est visiblement représenté par la vie de toutes les communautés, assemblées, églises locales disséminées sur toute la surface de la terre. Ces églises locales sont le reflet d’une grande diversité de modèles d’organisation ayant le même attachement au Seigneur et à sa Parole, et elles s’efforcent de conserver l’unité dans l’amour fraternel et le respect de la diversité.

 

L’Église, représentée par l’ensemble des églises locales, elles-mêmes représentées par l’ensemble des chrétiens, doit se souvenir qu’elle ne vit pas seulement de forces humaines, mais avant tout de l’Esprit de Celui qui a donné sa vie pour tous.

 

Et à sa suite uniquement, l’Église est humblement «Signe» du Royaume de Dieu.

 

 

Jean Paul M.