• Twitter Classic
  • Google Classic

Design by Eglise Evangélique de Thann. All rights reserved.

Car voici l’hiver est passé…. Le temps de chanter est

arrivé….                                                                                                                      Cantique des cantiques 2 v. 11-12 
 
 
En France, lorsqu’à Pâques, nous célébrons la résurrection de Jésus, la nature est aussi de la fête. Le climat se radoucit progressivement et les fleurs printanières embellissent nos parterres. Ces signes nous annoncent : l’hiver est fini. Pour ma part, j’apprécie le printemps qui est également un parallèle à la vie chrétienne. L’hiver spirituel peut signifier un temps d’épreuve, de combat, de souffrance, de doute. Le chrétien semble « végéter », croître avec difficulté. Ses activités sont réduites au minimum, il perd de vue l’essentiel. C’est un temps où la promesse d’un printemps est particulièrement précieuse et salutaire. La Bible nous relate des temps de réveil, de résurrection, des temps définis où la vie spirituelle reprend  le dessus, où l’espoir renaît… Il est important de lire l’Ancien Testament avec l’éclairage, la lumière du Nouveau Testament. Prenons, par exemple, le chandelier, seule lumière autorisée à éclairer le lieu saint du tabernacle ou du temple. Cette œuvre d’art, composée de multiples détails, communiquait un message et représentait déjà la venue de Christ, la lumière du monde, ses souffrances sur la croix ainsi que son œuvre glorieuse dans l’Église.               Dans son aspect général, le chandelier représente un amandier en pleine floraison.  Littéralement, le texte hébreu dit : les branches   du chandelier ‘naissaient’ et non pas ‘sortaient’ exprimant ainsi une harmonie dans l’œuvre parfaite de Dieu, une plénitude de vie au niveau des calices d’amandiers, des fleurs qui portent les organes de la reproduction et des lampes, sources de lumière. Quelle belle image de Christ, la perfection de la lumière, de la vie de Dieu, de son amour ! On peut se poser la question : Pourquoi un amandier ? Littéralement, amandier signifie « celui qui se réveille » et son message est : l’hiver est fini, je suis vivant, je vis, je viens…     Après la passion de Jésus, la croix et sa mort, Pâques est la promesse du renouveau, du printemps pour ta vie, pour le monde, pour l’Église, pour Israël. Oui, le meilleur est devant nous ! Au printemps, l’amandier et le figuier se réveillent et devancent toute autre végétation. Ils fleurissent avant même de porter des feuilles. Quels signes prophétiques ! C’est l’aube d’une nouvelle page de l’histoire de ta vie, un temps de délivrance et de victoire à vivre par la foi. 
 
Quitte à percer la neige, soyons comme un bouquet de fleurs d’amandiers et proclamons ensemble ‘’le printemps vient’’… Jean Paul M